Saint-Lunaire et les mystères de l'existence

Variations imprévisibles sur l'existence et ses produits dérivés.

mardi 01 février

Au delà de la septième note

Complétez habilement la série suivante par au moins une note, et justifiez. Do  ré  mib  sol  do(+8)  si  fa  xx ? A vos claviers.
Posté par saint_lunaire à 00:00 - - Commentaires [36] - Permalien [#]

mercredi 26 janvier

Affaires classées

Hier soir, j'ai rangé mon bureau. J'ai pris les documents qui s'accumulaient en piles instables à ma gauche et je les ai fait passer à ma droite. Ce geste rare, puisqu'annuel, constitue un transfert de responsabilité de la zone "en attente de classement" à gauche, à la zone "classés" à droite. Or la zone "classés " doit être vide. C'est la seule règle de la zone "classés". Ceci requiert donc un classement vertical immédiat. Mais un classement réfléchi tout de même. Il suffit de se poser pour chaque document la... [Lire la suite]
Posté par saint_lunaire à 00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
lundi 24 janvier

La preuve

L'autre jour, en rentrant de la boulangerie, je suis tombé sur un opuscule mathématique traitant de choses complexes avec simplicité, comme souvent lorsque c'est écrit par un grand esprit. A un détour de paragraphe, l'auteur y compare en une ligne les forces respectives des preuves mathématiques et juridiques. Chacun le sait, les maths ont ceci de rassurant que nul ne peut construire sans preuve. La preuve est ce qui permet de lier une brique aux précédentes. Sans ce ciment logique, un mur de certitudes est instable et... [Lire la suite]
Posté par saint_lunaire à 00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
mardi 04 janvier

Ta zoa trekei

Les animaux se promènent dans la cour. De temps en temps l'un d'eux se retourne, comme un gant, et dit: "et hop cabriole, hop! ". Aussitôt les cabrioles apparaissent et les animaux courent pendant la promenade. Mais cela n'arrive pas tous les jours. D'autres fois, les animaux s'arrêtent et jouent aux dés. De temps en temps ils perdent, malheureusement. Ils deviennent alors d'humeur maussade et se mettent à tourner, en rond, de plus en plus vite, jusqu'à ce que l'un d'eux se retourne, comme un gant, et crie: ... [Lire la suite]
Posté par saint_lunaire à 00:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
lundi 27 décembre

Drame parisien

Acte I, scène unique. La scène est à Paris, et c'est cool sous le pont Mirabeau. Premier Couteau - Où ai-je donc rangé ce f*** couteau ? Deuxième Couteau - Tiens j'en ai un deuxième. J'm'en sers jamais ou presque. Hé ben, prends-le ! Premier Couteau - Vous plaisantez, je présume. Si j'utilise votre deuxième couteau, de quoi aurai-je l'air, moi qui suis Premier Couteau ? Deuxième Couteau - T'auras moins l'air d'un con que si t'as pas de couteau du tout, déjà ! Premier Couteau -  Je vous en prie,... [Lire la suite]
Posté par saint_lunaire à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
vendredi 17 décembre

Adepte du ludisme ?

Moi, je le dis tout net, je suis pour le ludisme. Après tout, c'est un état naturel. Pourquoi chercher à le dissimuler ? Etrangement, le ludisme fait partie des comportements que la morale réprouve. Les amateurs en sont réduits à pratiquer secrètement. A ne pas trop l'avouer, sauf entre initiés. C'est que le ludisme n'est même pas autorisé partout. Je ne parle pas du ludisme de façade, qui est très répandu, mais bien du véritable ludisme, celui qui consiste à se défaire de bien des oripeaux et à prendre les... [Lire la suite]
Posté par saint_lunaire à 00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

mercredi 15 décembre

Le pauvre musicien

Un musicien toujours gaminQui s'amusait d'une amusette Cheminait sur un clair chemin Sans même un bal dans sa musette. C'est que c'était un musicien Qui n'avait jamais l'air de rien. Il cheminait par ces chemins Puis séduisait quelque grisette, Promettant un brin de jasmin Ou bien un bal de sa musette. Mais ce n'était qu'un musicien Qui n'avait jamais l'air de rien. Parfois il troquait son jasmin Contre un brin d'ardente causette, Son âme contre un parchemin, Puis espérait, pour sa musette. ... [Lire la suite]
Posté par saint_lunaire à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
dimanche 05 décembre

De la nostalgie et des couleurs

Je me demandais tout à l'heure quelle était la couleur la plus nostalgique. Pour moi, évidemment. Oui, la nostalgie. Ce que St-Exupéry appelait "le désir d'on ne sait quoi". Ce que d'autres appellent le regret de ce qu'on a eu mais que l'on n'a plus. Et d'autres encore, le regret de ce qu'on a pas eu et que l'on n'aura jamais. Quelle que soit la définition, on voit bien que la nostalgie caractérise une situation d'inaccessibilité. C'est la prise de conscience d'un écart irrémédiable entre l'état ... [Lire la suite]
Posté par saint_lunaire à 00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
vendredi 03 décembre

Esprit de synthèse

"Il faisait d'elle ce qu'elle voulait." F. Dard De temps en temps surgissent des phrases si parfaites qu'on pourrait les croire glissées sous la plume par une instance supérieure, une sorte d'esprit ceint de grâce et de concision, l'esprit de synthèse. En dépit de son nom, l'esprit de synthèse, à la différence de l'huile de synthèse, n'a rien de laborieusement conçu. Il est un état transitoire de la matière neuronale où l'expérience des êtres et le goût des mots se rejoignent, extrayant les évidences cachées... [Lire la suite]
Posté par saint_lunaire à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
samedi 27 novembre

Dialogue de métro

C'était à propos de poésie. Ils s'engueulaient, bien sûr. LuiLa rime ! Et pourquoi donc cette forme vieillotte Où si je veux dire "eau", je dois dire "la flotte" ? Elle Oui, les vers, mon ami, cet art magique et beau, Qui, pour dire "la flotte", oblige à dire "l'eau". (Au fait, y a gourance, c'était pas un dialogue de métro, c'était un dialogue de métrique.)
Posté par saint_lunaire à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]