Saint-Lunaire et les mystères de l'existence

Variations imprévisibles sur l'existence et ses produits dérivés.

mardi 01 février

Au delà de la septième note

Complétez habilement la série suivante par au moins une note, et justifiez.

Do  ré  mib  sol  do(+8)  si  fa  xx ?

A vos claviers.

Note émise par saint_lunaire à 00:00 - Couleurs des mots - Commentaires [36] - Permalien [#]

Commentaires

    l'heure de la rentrée? hum? sortez de votre piano...
    A presto!

    Posté par epsilon, vendredi 23 septembre à 21:36
  • niki

    adorables
    afterimage
    allusion
    allusions
    alusion
    batlefield 1942
    batlle field
    batllefield
    defauts
    delusion
    delusions
    derville
    des chansons
    descendant
    desert storm
    digital illusion
    digital illusions
    digitall
    grand illusions
    grandes
    grandes illusions
    gravitationnel
    illision
    illusion
    illusion optique
    illusion optiques
    illusions
    illusions artistiques

    Posté par niki, mardi 03 janvier à 19:02
  • Je ne suis pas musicienne, ça me gêne, ça me gêne,
    Je ne joue pas d'instrument, c'est navrant, c'est navrant...
    Je vais dire "la". Justifier ? Euh... c'est la seule note de la gamme qui n'est pas citée (poil au nez). ^o^

    Posté par Chaperon Rouge, mardi 01 février à 19:10
  • si fa si la jouer

    Posté par tgtg, mardi 01 février à 22:21
  • il manque des données mais bon je tente un Solb

    pour expliquer faut que je fasse un tableau en plus ou un schema. et je n'en suis pas encore sure,je verifie.

    Posté par Aston martine, mardi 01 février à 22:47
  • La mi Sol lal...
    ne se justifie pas!

    Posté par Ariane, mardi 01 février à 23:17
  • Fausse note?

    Faut t-il entendre le mot "fin"?
    Ultime révérence d'un blogeur musical ?
    Ultime récital?

    Posté par Ariane, mercredi 02 février à 07:13
  • Chaperon >> C'est plein de bizarrerie, ça m'ennuie, ça m'ennuie, ce la n'est pas dans le ton, soit dit sans affectation. En fait non, il peut l'être, tout dépend de la suite, par exemple, la et après lab et sol, ou bien la sib si, aussi... ça me va.
    En fait la justification est dans la suite, pas dans la note

    Posté par saint_lunaire, mercredi 02 février à 11:11
  • tgtg >> miraculeusement (?) cette suite me plaît bien si on s'arrête un peu sur le si. Comme s'il y avait une phrase do ré mib sol do(+ si (alors accentuée sur le ré et le si) et une réponse fa si fa si la. De l'influence extrême du rythme sur la justification, en fait...

    Posté par saint_lunaire, mercredi 02 février à 11:14
  • Aston >> oui il manque plein de données. Mais je l'aime bien votre sombre solb. Il fait partir dans une autre direction, plus chromatique, comme sol sib la lab, par exemple...

    Posté par saint_lunaire, mercredi 02 février à 11:22
  • Ariane >> vous avez raison, c'est injustifiable,en effet !

    Posté par saint_lunaire, mercredi 02 février à 11:24
  • Ariane >> Mais non, mais non.

    Posté par saint_lunaire, mercredi 02 février à 11:28
  • comme je l'ai déjà dit plus haut, à partir sur une suite "logique" je ferai un dessin pour arriver à un "sombre sol" avec bémol...
    mais peut-on dire que la musique est logique ? qu'une mélodie est mathématique ? ou bien que l'on peut la construire de formes géométrique pour en faire un dessin ?

    la coda à cet air est : sol sib la lab sol ré mib do
    mais il en existe tant d’autre que vous devez avoir dans votre cœur ...personne ne peut trouver "votre" suite "habile" puisque la musique est avant tout une histoire de cœur et non de réflexion et qu'il existe 1000 fin possibles et imaginables! Alors à votre clavier et composez!
    donnez nous des nouvelles...

    Posté par aston martine, jeudi 03 février à 10:36
  • sol licitation

    Sol . Un peu d'espoir et des points de suspensions vers un meilleur apres.

    Posté par Aurélie, jeudi 03 février à 16:25
  • Aston >> ma coda à moi serait la suivante: sol sib la lab sol mib(+ si ré(+, résolue par un accord do mib sol sur le ré(+, évidemment. Mais ce qui est amusant, c'est qu'en jouant d'une manière égale en rythme, on se retrouve naturellement à vouloir accentuer légèrement votre solb et à y faire une légère pause... qui montre là toute son importance. Oui, bien d'accord avec vous, il n'y a pas de bonne réponse à la question posée. Juste de grandes questions.

    Posté par saint_lunaire, jeudi 03 février à 19:00
  • Aurélie >> c'est vrai que ce sol là luit de propreté ! On aurait envie de répéter deux ou trois fois do si fa sol, de manière de plus en plus légère, même, juste pour le plaisir.

    Posté par saint_lunaire, jeudi 03 février à 19:03
  • le piano du pauvre

    "Le piano du pauvre
    C'est l'Chopin du printemps
    Sous le soleil mauve
    Des lilas de Nogent
    Il roucoule un brin
    A ceux qui s'plais'nt bien
    Et fait des avances
    Ravel ou machin
    C'est déjà la fin
    Mais v'là qu'y r'commence"

    ha....Sacré Léo! il aurait sa coda

    Posté par aston martine, vendredi 04 février à 15:58
  • Aston >> in cauda chopinum.

    Posté par saint_lunaire, dimanche 06 février à 13:30
  • Ex Professo!

    Posté par aston.martine, lundi 07 février à 20:52
  • BonJour !

    Posté par Chaperon Rouge, samedi 12 février à 13:56
  • lab ré...indubitablement, à cause des gouttes de pluie, ca fait un peu Satie (une pointe d'orgueil n'a jamais tué pesonne).

    Posté par nachtteufel, samedi 12 février à 23:21
  • re-ctification!!
    lab sol, qu'il faut là ré-sol-ument p-ré-férer au ré,

    lab sol ré, pour écouter en harmonie "le doux son de la pluie"

    Posté par Nachtteufei, dimanche 13 février à 11:49
  • Chaperon >> MerCi !

    Posté par saint_lunaire, lundi 14 février à 17:45
  • Nachtteufel >> Diable, oui ! Mais ça donne aussi l'idée de modifier un peu en jouant un ré b à la place, soit lab sol réb, puis de continuer par fa mi do, et puis d'attendre un peu. Et puis alors de faire sib(- réb do, une ou deux fois, l'air de rien. Et puis enfin de boire un thé à la menthe...

    Posté par saint_lunaire, lundi 14 février à 17:46
  • mais oui cher saint-lunaire! C'est ce que l'on appelle avec une pointe de dédain parfois (à tort, vous voyez bien) piano-thé...

    Posté par nachtteufel, lundi 14 février à 19:53
  • Le silence

    Qui suit....
    Quand le morceau est exécuté (ce mot !!! On dirait une mise à mort !)... c'est encore votre musique ?

    Posté par O4vents, mardi 15 février à 18:34
  • Oh, mais, cette suite de notes prévoyait-elle un si long silence ? vacances ? convalescence ? Un Bonjour en passant. Donc. ^o^

    Posté par Chaperon Rouge, mercredi 02 mars à 21:35
  • So geht's in dere krumme buglishe welt!

    Posté par O'ma, lundi 07 mars à 20:41
  • j'vous sert un p'tit whisky... et on s'y remet?

    Posté par aston martine, lundi 07 mars à 20:58
  • .--- . ... ..- .. ... - . - .-. .. ... - .

    Posté par aston, mardi 15 mars à 14:41
  • ja n'ai pas mon piano, je n'ai même pas une flûte sous la main. Je tenterais donc un ré, sans aucune idée du résultat.

    Posté par sasmira, dimanche 27 mars à 17:42
  • J’aime bien arrondir les sommes… avec celui ci, voilà vous êtes à 30 commentaires pour cette note… vous pouvez en faire une autre… vous manquez…

    Posté par epsilon, lundi 11 avril à 10:17
  • No comment

    n'ai jamais su commenter cette note ni votre silence, n'ai jamais su (pu ?) bien vous dire que c'était si difficile. Vous manquez, oui ! mais vous ne vous devez à personne d'autre qu'à vous-même. Alors...

    Posté par bibi, lundi 11 avril à 14:00
  • MAIS ???

    OU êtes-vous M. ???

    Posté par Marie, dimanche 17 avril à 02:43
  • Quelle misère... nous abandonner comme ça... Nous voilà orphelins (es) quelque part...
    Dois-je vous placer dans mes Archives ? (remarquez le vouvoyement inhabituel pour la circonstance).
    ^o^

    Posté par Chaperon Rouge, vendredi 22 avril à 20:01
  • Rien en mai,

    ...il fallait un commentaire en juin, voilà, voilà : coucou M'sieur Saint_Lunaire kèkpar derrière votre écran.... (Moi aussi, je vous vouvoute toujours.) S'il vous plait, reviendez écrire crire rire ire re e

    Posté par Bibi, mercredi 15 juin à 23:00

Ecrire un commentaire