Saint-Lunaire et les mystères de l'existence

Variations imprévisibles sur l'existence et ses produits dérivés.

mardi 04 janvier

Ta zoa trekei

Les animaux se promènent dans la cour.
De temps en temps l'un d'eux se retourne, comme un gant, et dit: "et hop cabriole, hop! ". Aussitôt les cabrioles apparaissent et les animaux courent pendant la promenade.

Mais cela n'arrive pas tous les jours.

D'autres fois, les animaux s'arrêtent et jouent aux dés.
De temps en temps ils perdent, malheureusement. Ils deviennent alors d'humeur maussade et se mettent à tourner, en rond, de plus en plus vite, jusqu'à ce que l'un d'eux se retourne, comme un gant, et crie: "et hop, cabriole, hop !".

On constate alors qu'ils s'amusent.

L'observation des animaux est très enrichissante, surtout quand on les bat aux dés.

Note émise par saint_lunaire à 00:00 - Couleurs des mots - Commentaires [12] - Permalien [#]

Commentaires

    cabriole

    De temps en temps les animaux procréent. Ils sont ensuite fatigués jusqu'à ce que.....
    et hop cabriole.

    Posté par pierrot, jeudi 06 janvier à 17:38
  • Cogito ergo sum...

    Vous avez une traduction pour ceux qui perdent toujours aux dés?
    ( et si possible pas en yucathèque colonial).

    Posté par Y., jeudi 06 janvier à 18:10
  • regle grammaticale grecque... pluriel singulier...
    les animaux courent...avec une carote toujours et pas que les animaux

    Posté par Martine Aston, jeudi 06 janvier à 22:12
  • Pierrot >> ah vous, vous les observez le samedi soir alors.

    Posté par saint_lunaire, vendredi 07 janvier à 07:58
  • Y >> si c'est pour la traduction du titre vous prenez la troisième phrase du texte, vous enlevez les trois derniers mots, et vous lisez les nouveaux trois derniers mots. Si c'est pour la traduction du texte, chacun fait comme il veut.

    Posté par saint_lunaire, vendredi 07 janvier à 08:03
  • Martine Aston >> merci d'avoir su être un instant et Allard et Feuillatre !

    Posté par saint_lunaire, vendredi 07 janvier à 08:09
  • résurgence...

    Ta zoa trekei ... c'est la première phrase que j'ai su par coeur en grec ! C'était l'exemple du prof pour dire que le grec n'était pas une langue morte. Ta zoa trekei au temps de Socrate reste ta zoa trekei dans la campagne héllène du 3° millénaire. Quel curieux effet de lire ce titre !
    Ainsi les animaux n'en finissent pas de courir... et certains font même des double six !

    Posté par o4vents, vendredi 07 janvier à 14:42
  • O4 >> ne jamais s'arrêter de courir, même après un double six, c'est une nouvelle preuve de ce que les animaux sont d'un ordre assez désordonné.

    Posté par saint_lunaire, samedi 08 janvier à 11:41
  • sauf les bonobos...
    Réjouissant les bonobos.

    Posté par Bibi Paresseuse, dimanche 09 janvier à 23:48
  • Bibi >> je vous apporterai des bonobos, parce que les fleurs...

    Posté par saint_lunaire, lundi 10 janvier à 00:12
  • Je prends justement le thé...

    chez le Chapelier Fou... Je saluerai le Lapin Blanc de votre part donc....

    Posté par Sélène, lundi 10 janvier à 07:54
  • Sélène >> vous êtes bien aimable, mais que ceci ne vous mette pas en retard pour la partie de croquet, surtout.

    Posté par saint_lunaire, lundi 10 janvier à 09:21

Ecrire un commentaire