Saint-Lunaire et les mystères de l'existence

Variations imprévisibles sur l'existence et ses produits dérivés.

lundi 20 décembre

L'instant d'avant


 
Ceci est une autre image d'Eric Kellerman.

Je crois que tout vient de la position du genou.

Le regard est d'abord attiré par ce genou rond qui dépasse, au creux du coude. Il descend jusqu'au pied tendu puis glisse enfin derrière, sur le galbe enchanteur de la cuisse posée.

Cette asymétrie induit un début d'instabilité, une amorce de mouvement.

De surcroît, puisque rien ne bouge, c'est évidemment à cause d'une tension musculaire intense. En prélude à un équilibre sur les bras, par exemple. Avec cette contraction abdominale et sans doute un léger regroupement des jambes avant la montée des hanches et puis le déploiement.

D'ailleurs la gymnaste n'a-t-elle pas déjà un peu basculé sur les bras, c'est à peine si on devine l'ombre sous son pied ? Mais en dépit de notre souhait de la voir se renverser et tendre son corps, là sous nos yeux, rien ne se passe.

Rien ne peut se passer: elle est posée. Etrangement posée, certes, et avec l'impossibilité de prendre appui sur ces orteils ainsi retournés.

Alors cette position étonnamment résignée devient mystérieuse.

Vers quoi prolonger cette ébauche de geste ?

Note émise par saint_lunaire à 00:00 - Couleurs d'îles - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

    Rien de tel, pour imaginer la suite, que de prendre la pose. Je confirme, c'est pas très confortable. Les mains semblent être la clé de la stabilité et supportent le poids. Ce qui m'a demandé grand effort, doit être un jeu d'enfant pour cette gymnaste : je n'envisage qu'un dépliage de la jambe au genou rond qui dépasse.
    ^o^

    Posté par Chaperon Rouge, lundi 20 décembre à 19:24
  • Ainsi dans cette position vous arrivez à déplier ? Et à mettre la jambe à l'horizontale ? Hmmm... envoyez-moi une preuve, je vous prie !

    Posté par saint_lunaire, lundi 20 décembre à 21:10
  • Hum...

    Monsieur Saint Lunaire, ne savez-vous point qu'il est très impoli de mettre en doute la parole d'une Dame ?
    ¨¨o¨¨

    Posté par Chaperon Rouge, lundi 20 décembre à 21:35
  • L'instant d'après

    Elle avait trouvé le point parfait, l'équilibre... Et elle s'était envolée !

    Posté par o4vents, mardi 21 décembre à 02:13
  • Chaperonnette >> bien, je ne réclame plus de preuve alors. Juste une immortalisation d'exploit.

    Posté par saint_lunaire, mardi 21 décembre à 21:48
  • 04vents >> une aspiration légitime, l'envol. Et ascendante.

    Posté par saint_lunaire, mardi 21 décembre à 21:53

Ecrire un commentaire