Saint-Lunaire et les mystères de l'existence

Variations imprévisibles sur l'existence et ses produits dérivés.

mercredi 08 décembre

Cascades et cascadeurs




Des "cascades convergentes", une image de Samuel Gérard.

Oui oui oui, c'est bien une photo.
Oui oui oui, c'est bien un endroit qui existe réellement, dans les Cévennes.
Oui oui oui, c'est triplement extraordinaire, d'abord qu'il existe des endroits pareils, ensuite qu'on les trouve, et enfin qu'on les photographie ainsi.

Vous avez déjà essayé de photographier de l'eau qui dégringole ?

D'abord on s'en prend plein l'objectif. Alors pour éviter de faire la macro-photo d'une seule goutte, on recule. Evidemment ça glisse, on peut tomber, faut pas tomber. Prudence absolue. On regarde avec soin où on pose ses pieds.

Ensuite, en tombant, on fait attention à ne pas fracasser son boîtier, donc on ne le lâche pas, on évite les grands moulinets de bras, et on amortit à l'aide des fesses et des piles de secours qui sont dans les poches arrières.
Ca amortit très mal, des piles, on le sait mais on compte un peu sur elles quand-même.

On se relève en inventant un nouveau modèle de piles en mousse alvéolée.
En même temps qu'on invente, on vérifie si on n'est pas trempé.
On l'est.

On se demande si c'est très très important de prendre la photo.
Ca l'est.

On s'ébroue. On rerègle tout ce qui est déréglé. On se concentre. On sait que cette fois ça va réussir. On le sait. De toute façon, après, il fait nuit.

On se rapproche sans bruit, en faisant bien attention à ne pas effrayer l'eau.

Clic.

On sourit.

Note émise par saint_lunaire à 00:00 - Couleurs d'îles - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Ecrire un commentaire