Saint-Lunaire et les mystères de l'existence

Variations imprévisibles sur l'existence et ses produits dérivés.

jeudi 02 décembre

Le temps des cathédrales



Puisqu'on est dans les choses anciennes, il faut bien que je vous affiche ce mystère là.

Non, ce n'est pas un vieux chien à moitié pelé, ni une statue de roi mérovingien attaquée par la mousse des siècles. De toute façon à Reims, en dépit de la cathédrale, il y a rarement un temps de curé. La dernière fois que j'y suis allé, il pleuvait, voyez.

Certes je n'y suis allé que deux fois en tout à Reims, et la fois d'avant il faisait beau, oui d'accord, mais bon, les maisons ont des toits en pente tout de même.

Ce n'est pas que je n'aime pas la pluie. C'est une simple question de perspective, la pluie. Si on n'a pas prévu de sortir cette année-là, on s'en accommode volontiers.

Ou si ça fait partie de la prestation, comme d'aller aux champignons.

Ou de naître grand-breton: lorsque la pluie est fournie en standard avec le paysage, vous développez un système immunitaire qui s'étend avec complaisance à d'autres épreuves insulaires et les rend supportables, comme la bière brune, le pudding, ou le ci-devant Charlie Windsor, comique princier.

Et non, ce n'est pas sous l'empire de la date du jour que je me mets à parler de cathédrales, de sceptres et d'Albion !

Note émise par saint_lunaire à 00:00 - Couleurs d'îles - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    on a le droit de demander si la photo est dans le bon sens?

    Posté par Aliénor, jeudi 02 décembre à 09:36
  • (Damned !) Heu non. Et puis après tout une photo n'a que le sens qu'on veut bien lui attribuer.

    Posté par saint_lunaire, jeudi 02 décembre à 17:56

Ecrire un commentaire