Saint-Lunaire et les mystères de l'existence

Variations imprévisibles sur l'existence et ses produits dérivés.

lundi 29 novembre

Hésiter ou ne pas hésiter ?

(Tentative de simulation de blog de fille, pour voir.)
(Pardon, les filles.)

Aujourd'hui, j'hésite.

Oui, il faut que je vous raconte.

Bien sûr la soirée d'hier avec B. était merveilleuse. Mais les soirées avec B. sont tellement merveilleuses, que ça en devient ennuyeux. Cette sorte d'assurance de perfection... J'aimerais presque qu'il se passe quelque chose de travers, parfois. Un bel impondérable de derrière les fagots. Un appel de T. par exemple, au moment du café ?

Pauvre T. qui ignore encore tout. Mais je ne peux me résoudre à lui faire cette peine, aussi. Pauvre T., si fidèle et si fragile. En plus nos dernières vacances étaient tellement merveilleuses. Cela faisait bien longtemps que nous n'avions connu pareille harmonie. Tout allait de soi. Tout était léger, et simple, et lumineux. Pourquoi juste cet été ? Cette douceur si particulière à Hawaï, peut-être, après tous ces juillets à Plougastel ? La vie est si mystérieuse.

Non, vraiment, avouer à T. ! De toute façon, comment puis-je avouer l'existence de B. à T. alors que je n'ai même encore rien dit de B. à O. ? Et puis O., de toute façon, il est impossible de lui dire quoi que ce soit en ce moment. C'est à peine si on se parle, même nos lundis. Ah, nos lundis, quand j'y pense... vivement lundi.

A première vue cela peut sembler compliqué ces histoires, mais en fait c'est enfantin: il faut qu'on s'occupe un peu de moi. Sinon, je m'ennuie. Au fond vraiment, oui si je me regarde vraiment vraiment, oui non avec le regard objectif que pourrait avoir ma mère par exemple, hé bien en réalité, j'ai besoin de vivre simplement. En fait je n'aspire qu'à une seule chose, me retrouver enfin moi-même, voyez-vous, au lieu de vouloir contenter chacun. Les hommes sont si compliqués, aussi.

Alors, moi qui aime tant la simplicité, à cause de cela aujourd'hui j'hésite.

Hé oui, pour le w.e. en Normandie, proposé si gentiment et depuis si longtemps, je lui dis quoi, à J-L. ?

Note émise par saint_lunaire à 00:00 - Couleurs du temps - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

    Pour le "Meilleur"

    Vraiment tout mignon... Sincères remerciements.

    Posté par miss?, mardi 30 novembre à 09:39
  • Zavez qu'à y dire

    à J.-L., que je veux ben vous remplacer. Mais faut pas que ce soye un samedi, trop de turbin le samedi. Dites-y aussi qu'y mette des bières dans la glacière. A la revoyure.

    Posté par EnRillettes72, mardi 30 novembre à 10:25
  • En fait...

    ce qu'il y a de bien dans votre simulation, c'est le minuscule "pardon les filles"... ça me fait l'effet d'un bon paravent pour protéger de vos micro éclaboussures ... comme vous êtes fair-play!!
    Parfois je ne me sens pas très fille... c'est normal?

    Posté par Alienor, mardi 30 novembre à 11:41
  • miss? >> les compliments, c'est en privé, voyons !

    Posté par saint_lunaire, mardi 30 novembre à 14:02
  • EnRillettes >> quand une fille se met à parler avec une voix d'homme, c'est qu'elle est possédée. Je vous croyais plus indépendante...

    Posté par saint_lunaire, mardi 30 novembre à 14:02
  • Alienor >> oui, c'est bizarre: aucune fille ne se sent fille aujourd'hui. Regardez, sur trois visiteuses, il y a une qui tout à coup adjoint à sa qualité un point d'interrogation, l'autre qui intervient en tant qu'âme damnée et en plus mute en mec, et la troisième qui récuse toute tentative d'apparentement à l'entité décrite. Bon, ben j'ai raté, c'est sûr.

    Posté par saint_lunaire, mardi 30 novembre à 14:05
  • Bravo tardif

    (Je suis sérieuse)
    Elle est très réussie, votre note. Moi, je m'y reconnais à 100 pour cent (où est la touche "pourcentage" sur le clavier ?) et c'est vous qui le premier, m'avez fait rire ce matin. Alors, merci. Simplement, elle pourrait tout aussi bien s'appliquer à un blog d'homme. Car, au fond, que venons-nous, tous et toutes, chercher ici ? De l'attention, de la reconnaissance, de l'admiration, de l'amour... Cette quête n'est-elle pas juste humaine ?
    Ne prenez pas mal les interventions de mon âme damnée. C'était une façon de me moquer un peu de moi, comme vous aussi, l'avez fait avec nous.
    Elle ne viendra plus vous ennuyer. Je la trouvais pourtant très féminine. Ainsi donc, c'est mon commentaire qui est raté.
    (Je vais vous dire un truc aussi : je suis une femme qui aime la bière. Et qui préfère la boire à la bouteille...!)
    Je vous souhaite une bonne nuit. Biz

    Posté par Bibi, mercredi 01 décembre à 00:15
  • Mais je l'aimais bien votre âme damnée ! Je la trouve salutaire, même, c'est vous dire... Et dites-lui bien que rien n'est raté. C'est moi qui ai interprété comme ça m'arrangeait.

    Posté par saint_lunaire, mercredi 01 décembre à 11:52

Ecrire un commentaire