Saint-Lunaire et les mystères de l'existence

Variations imprévisibles sur l'existence et ses produits dérivés.

mercredi 13 octobre

Une soirée perdue

(Me vient d'un coup une réminiscence de l'ami Alfred, qu'il me pardonne l'adaptation).

J'étais seul l'autre soir au théâtre Jouvet,
Ou presque seul. L'auteur n'avait pas grand succès.
Ce n'était que Müller et nous savons de fait
Que ce grand maladroit qui fit un jour Quartett,
Ignora le bel art etc.

Donc en résumé, n'y allez pas. C'est pompeux, prétentiard, et surtout lourdingue.
En dépit des efforts méritoires d'Arestrup et Valadié, les quelques rares saillies de la pièce ne valaient pas de s'enfermer à double tour dans Laclos.

Note émise par saint_lunaire à 00:00 - Couleurs de ville - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Ecrire un commentaire